Notre guide pour bien choisir la protection d'écran pour votre Smartphone.
Notre Guide.

Est-il encore nécessaire de protéger l'écran d'un iPhone ?

Vous êtes perdu dans la jungle des protections d'écran pour votre iPhone ? 

Quelle est la meilleure protection d'écran pour votre iPhone ?

Verre trempé pour iPhone, film de protection, protection souple, film de protection Hydrogel, Antichocs, Anti-rayures ...

Vous avez l'embarras du choix, mais quelle est vraiment le protège écran qui vous évitera, fissures et casse de votre écran ?

FAQ

Vous êtes au bon endroit pour y voir plus clair et choisir la bonne protection. 

Nous sommes spécialisés en R&D des solutions adhésives optiques (OCA)  ainsi qu'en traitements de surface des verres industriels durcis, depuis 2014.

Est-il encore nécessaire de protéger l'écran d'un iPhone ?

Quelques précisions techniques pour bien comprendre:

Depuis l'iPhone 12, suivi de l'iPhone 13, Apple s'est doté d'un nouveau verre pour ses écrans, nommé "Ceramic Shield", traduction le bouclier Céramique. Un traitement par cristallisation qui en réalité n'est pas une nouveauté dans l'industrie du verre, mais qui apporte son lot d'améliorations en résistance à la compression, mais également son lot de compromis. 

Au fait, qu'est-ce qu'un verre trempé !?

Pour réaliser un verre trempé, dit durci,  2 à 5x plus résistant que le verre "blanc" classique, il existe deux procédés de trempe (pour résumer). L'un thermique, une cuisson à haute température (500-700°C), suivi d'un refroidissement plus ou moins progressif ou brutal du verre. L'autre procédé dit chimique, le verre est plongé dans un bain de sels de potassium à >420°C. Il se produit alors un échange d'ions Sodium à la surface du verre, remplacés par des ions de Potassium. L'objectif  étant de produire une tension de surface, qui augmente fortement les propriétés mécaniques, dont la résistance du verre au chocs. 

La première solution (thermique), est disons la version "low cost", celle retenue pour votre écran est la seconde, la trempe chimique. Plus performante d'un point de vue mécanique, le verre ainsi trempé peut également être découpé et façonné en post production, ce qui n'est pas le cas du premier. 

Apple - iPhone Ceramic Shield

C'est quoi le "Ceramic Shield" d'Apple ?

Dans la grande famille du verre trempé dit "chimique", Corning (le fabricant du fameux verre Gorilla Glass), produit pour Apple, un verre dont la particularité réside dans une cristallisation à chaud de nanoparticules de céramique. Un procédé connu, qui connaît là une production industrielle pour réaliser des écrans de Smartphones, effectivement une première.

Le procédé consiste en une forte élévation de la température du verre afin de modifier sa matrice. Le verre dont la structure atomique est chaotique se voit modifiée par adjonction de nanoparticules céramiques. La structure céramique est ordonnée, mais elle n'est pas transparente. Tout l'art de Corning est de rendre cette structure transparente en associant 2 technologies, en provoquant et en maîtrisant la cristallisation afin qu'elle soit compatible avec le spectre lumineux sans distorsion. Jusqu'à présent ce type de verre était utilisé pour les dos en verre des Smartphones à l'instar du Galaxy S10 Plus, sorti en 2019. Apple étant le premier fabricant à l'utiliser sur ses écrans.

On adore le génie marketing de la petite pomme pour nous convaincre de la résistance de ses iPhones !

Est-ce que l'écran "Ceramic Shield" de votre iPhone est vraiment plus résistant ?

Oui, avec un seuil de rupture en net progrès, mais Apple pousse néanmoins le marketing un peu loin en évoquant une résistance 4X supérieure. En réalité de l'ordre de 30% sortie de labo., d'ailleurs Corning se garde bien de laisser à Apple le soin de sa communication sur le sujet.

Entre les référentiels des protocoles de tests et l'usage, l'application qui est fait d'un verre trempé, de nombreux facteurs impactent fortement sa résistance finale en situation réelle. A commencer par l'épaisseur retenue et s'agissant d'un Smartphone, de l'assemblage verre/écran, qui conférera plus ou moins de souplesse de surface à l'ensemble par exemple. Laissera ou non, la tranche de l'écran exposée aux chocs (son point faible). Entre autres variables, sans compter que les conditions réelles d'un impact non rien à voir avec un protocole de tests en laboratoire.

Le seuil de rupture en compression de l'ensemble verre + écran passe la barre des 450 Nm sur un iPhone 12 ou 13, là où l'on plafonnait à un tout juste 300 Nm par le passé. Mais là encore avec un protocole de test statique, centre d'écran, surface de compression avec une pression verticale contrôlée et progressive jusqu'à la rupture. Mais indéniablement oui, la résistance des écrans d'iPhones est en net progrès.

Un écran "Ceramic Shield" est-il plus résistant aux rayures ?

Oui et non, simple n'étant pas de ce monde. Oui, au regard de nombreux verres classique concurrents, sur des produits nettement moins haut de gamme. Mais non, au regard des nouveaux standards de l'industrie. Le Ceramic Shield étant un compromis qui a pour faiblesse une moindre résistance aux rayures que le verre Victus de Corning (lithium-Aluminosilicate) par exemple. Pour compliquer le tout, il est plus résistant aux rayures profondes et plus sensible aux micro-rayures de surface !

Si vous avez déjà poussé la porte d'un opticien pour acheter des lunettes, vous aurez remarqué qu'il existe une large palette de verres et de traitements de surface. Il existe en effet, dans sa composition comme son traitement une variété quasi infinie de verres et de contraintes pour aboutir à un compromis technique entre les différentes caractéristiques attendues.

S'agissant du verre trempé durci Ceramic Shield d'Apple, il ne déroge pas à la règle. De faible épaisseur pour un écran, on cherche là un compromis entre différents paramètres, optiques d'une part, mais pour ce qui nous intéresse ici, de tension de surface, de flexibilité, de résistance aux rayures et aux chocs. Le Ceramic Shield ne fait pas de miracle côté résistance aux rayures, mais il est plus résistant aux chocs.

Pour résumer:

Malheureusement, le verre optique trempé parfait, incassable, inrayable, n'existe pas, du moins pas dans l'épaisseur requise pour un écran de Smartphone. Le "Ceramic Shield" d'Apple est ainsi un compromis en net progrès sur sa résistance aux chocs, sans pour autant faire de miracle.

Sa résistance aux rayures est loin de faire l'unanimité et nombreux sont les utilisateurs à en avoir fait l'expérience en conditions réelles avec l'iPhone 12. Sans surprise en raison de la technologie Ceramic retenue, plus intéressante sur le paramètre de résistance aux chocs, ce qui illustre bien la notion de choix fait par Apple et de compromis en matière de technologie du verre.

Quant au traitement de surface oléophobe dit "Anti-traces" il semble lui aussi impacté par ce choix, il serait ainsi plus difficile de nettoyer la surface d'un iPhone 12 ou 13, pour obtenir un résultat net facilement, que par le passé avec un coating classique.

 

A la question: 

Faut-il encore mettre une protection d'écran sur son iPhone ?  La réponse est OUI, sans aucun doute.

5 bonnes raisons de bien protéger l'écran de votre précieux iPhone.

  • L'écran d'un iPhone n'est ni incassable, encore moins inrayable. Il suffit d'une seconde d'inattention pour fissurer ou casser un écran à l'occasion d'une chute, même modeste. Si besoin, pour vous en convaincre "Google est votre ami".
  • Si le marché de la réparation d'écran de Smartphones est si florissant, c'est pour de bonnes raisons.
  • Le coût d'une réparation d'écran d'iPhone chez Apple varie entre 220 et 360€ pour les modèles récents. Vous trouverez les tarifs officiels de réparation d'un écran d'iPhone chez Apple par ici.
  • La valeur à la revente d'un iPhone d'occasion, avec un écran brisé, fissuré ou ayant simplement des micro-rayures de surface, diminue fortement. Un iPhone qui n'est pas en parfait état, avec simplement des rayures superficielles, voit sa valeur chuter de l'ordre de 30%.
  • Une protection d'écran de qualité est faite pour absorber et dissiper l'énergie d'un impact en lieu et place de l'écran. Elle n'impacte ni la réactivité tactile, ni le toucher de l'écran d'origine de votre iPhone. Elle peut même être totalement invisible selon le modèle.

Quelles différences entre les protections d'écran ?

Choix du Design, des matériaux et résistance.

Le choix du design, de la découpe, qu'il s'agisse de verre trempé, d'un produit composite ou d'un film PET, est bien évidement contraint par le design du Smartphone et de son écran. Ce dernier présente bien souvent des courbes plus ou moins prononcées.

Depuis l'iPhone 12, puis le 13, Apple a eu la bonne idée d'adopter le "flat design" pour ses écrans. Totalement plat, ils sont moins exposés et mieux intégrés au boîtier. Ce qui permet également de réaliser des protections d'écran mieux adaptées.

Côté design, vous retrouverez principalement la version classique de gauche, pour une raison simple, elle est peu coûteuse à produire.

Inconvénient, elle ne couvre pas l'intégralité de la surface, laissant un bon 1mm de marge. La poussière vient facilement se glisser entre cet écart et la coque de protection, ainsi qu'au niveau de la découpe en partie haute du côté des capteurs photos, pas idéale, voir même difficile à nettoyer. Un choix également contraint par la nature du matériau employé. Composite ou PET, oblige les fabricants à des découpes au niveau des capteurs pour éviter les distorsions, voir une incompatibilité.

A droite, le full cover design adopté par Diamond depuis l'iPhone X. Le verre Aluminosilicate reçoit ici une découpe bord à bord, en plus de l'impression d'une bordure noire (en sous face) et d'un traitement spécifique de la tranche du verre. La protection est ainsi intégrale et invisible.

Le verre optique permet de réaliser une protection intégrale "full cover", sans incidence sur les capteurs. L'écran, comme les capteurs photos sont nettement plus facile à nettoyer, elle ne prend pas la poussière, un vrai plus.

Parmi les 3 grandes familles de matériaux employés pour fabriquer des protections d'écran, chacune a des propriétés très différentes.

Comme vous l'aurez compris, on peut faire varier les caractéristiques quasiment à l'infini, mais à chacun ses limites physiques et ses contraintes techniques. 

Voici les caractéristiques principales à retenir: 

On trouve sur le marché principalement deux types de protection d'écran, avec leurs nombreuses variantes:

- Les films de protection souple: De la famille des Polyesters, les PET (Polyetylene Terephthalate) et leurs dérivés.

- Les protections rigide en verre trempé ou composite:

Les premiers, haut de gamme, sont des verres trempés chimiquement durci par échange d'ions (Alcalin-Aluminosilicate) loin d'une trempe thermique conventionnel. Les seconds (disons low cost) sont des produits composites recevant une finition à base de résine acrylique polymérisée. Ces derniers, représentent 90% du marché des protections d'écrans (nommé à tort "verre trempé"), en raison de de leur faible coût de production.

Un raccourci rapide pour vous éclairer sans vous perdre, car là encore les variations et les possibilités offertes par les matériaux sont quasi infinies, mais souvent contraintes par des coûts de production variant de 1 à x20.

A ce jour, seul le véritable verre trempé optique (Aluminosilicate) est en mesure d'offrir des performances équivalentes à celui de l'écran de votre Smartphone. Que ce soit en termes de transparence, de toucher ou de propriétés Antichoc.

Film de protection PET pour iPhone

 Les films de protection PET

Un faible coût de production.

Un bon niveau de transparence.

Bonne réponse tactile.

Ne se brisent pas en cas de choc.

La possibilité d'épouser des courbes avec une double orientation.

 

Propriétés Antichoc limités*.

Délicat à poser en raison de leur souplesse.

Faible résistance aux rayures.

Traitements de surface très limités.

Toucher/glisse effet "plastique".

Distorsion optique plus ou moins importante selon la qualité.

Durée de vie limité. (rayures -adhésion)

Protection verre trempé pour iPhone

Les verres trempés ( Aluminosilicate ):

Qualité Optique de haut niveau.

Dissipation / absorption des chocs.

Toucher tactile et glisse du verre.

Traitements surface: Oléophobe, Anti-rayures.

Quasi invisible selon le modèle.

Facilité de pose en raison de la rigidité.

 

Coût de production élevé.

Courbures du verre limités.

Incompatibilité sur certains écrans courbes.*

Se brise en cas de choc important.

Seuil de rupture variable selon la nature du traitement. (A épaisseur égale)

Flexibilité limitée. (Sauf cas particuliers)

Protège écran pour iPhone Apple

Les verres composites (Acrylique) :

Un faible coût de production.

Un bon niveau de transparence.

Bonne réponse tactile.

Quasi invisible selon le modèle.

Facilité de pose en raison de la rigidité.

 

Propriétés Antichoc limités.

Se brise en cas de choc important.

Faible dissipation. Seuil de rupture bas.

Moindre résistance aux rayures.

Traitements de surface limités ou très peu durable.

Distorsion, incidence/capteurs optiques plus ou moins importante.

Incompatibilité sur certains écrans courbes.*

Durée de vie limité.

* Film de protection PET et dérivés :  Concernant les propriétés Antichoc du PET, une célèbre marque d'accessoires pour Smartphones en a fait son argument marketing phare. Malheureusement entre la réalité et le marketing, c'est un peu le grand écart.

En effet, ce qui nous intéresse lorsque que l'on souhaite protéger un écran, c'est la capacité du matériau à dissiper l'énergie produite par un choc, avant d'atteindre le seuil de rupture de son support, l'écran. Hors en réalité le PET à faible épaisseur à des capacités très réduites en ce sens.

Alors oui, il ne se brise pas, mais c'est là son seul avantage. Le marketing compte ici, d'avantage sur la résistance d'origine de l'écran d'un iPhone et sur des coques de protection disons massives pour l'épargner.

* Verre trempé : Incompatibilité avec certains écrans courbes. A l'instar des Smartphones haut de gamme Samsung S20 - S21 Ultra, Huawei P30 Pro - P40 Pro ou encore Pixel 6 de Google ..  Nombreux sont les écrans courbes, arrondis sur leur tranche, pour offrir une expérience sans bordure. Mais, ils posent un souci de compatibilité avec les protections d'écran en verre trempé.

Le problème n'étant pas le verre en soit, auquel on peut donner la courbure souhaitée, mais la précision requise pour que 2 courbures s'épousent parfaitement, ce qui se joue a moins d'un dixième de mm. Une reproduction industrielle quasi impossible, que le système adhésif ne peut compenser. Résultat une lame d'air vient se glisser entre la protection et l'écran, entraînant des effets indésirables importants. Une moindre réactivité tactile, des effets de moirés, ainsi qu'une protection inefficace en cas de choc.

Les protections qui ne sont pas adhésive sur toute la surface mais uniquement sur les bords, sont à fuir. Néanmoins, des solutions existent, en utilisant des adhésifs liquides polymérisables aux UV (LOCA), qui donnent de très bons résultats.

Pourquoi pas une protection d'écran "indestructible" ?

Une fausse bonne idée, qui a fait le bonheur du marketing des fabricants de films de protection PET "indestructible", on vous explique pourquoi, plus bas.

Ici, ce qui nous intéresse avant tout, c'est d'éviter en cas de choc important que l'écran de votre iPhone ne se fissure ou ne se casse. Or, pour absorber un choc, il faut pouvoir en dissiper l'énergie produite sans la transmettre à l'écran.

Dans le cas des films souple en PET, cette capacité est réduite (par son épaisseur) à la surface concernée au point d'impact. Pour illustrer l'idée, nous avons tous vu ces vidéos faisant appel à des coups de marteau (bien maîtrisé !). Le PET étant souple, bien évidement il ne se brise pas, l'énergie qu'il est censé absorber (disons plutôt l'écran) sera en rapport avec celui de la surface d'impact du marteau. Imaginons que la surface d'impact d'un marteau soit de 4x4 cm (16cm2), il n'en va pas de même de la résistance de l'écran, si c'est un coin du marteau qui heurte une surface réduite avec la même force. (Certains en ont d'ailleurs fait les frais en essayant de reproduire l'expérience).

Dans le cas du verre trempé, la capacité d'absorption de l'énergie produite par un choc ne réside pas seulement en son épaisseur ou à sa résistance initiale, mais elle est décuplée par sa surface. Lorsqu'il se brise, il absorbe l'énergie en se fissurant sur une surface plus ou moins importante, fonction de la quantité d'énergie à absorber. La tension de surface produite par la trempe du verre, produit une "explosion" et un bruit caractéristique.

Pour prendre un exemple, c'est le principe d'absorption du pare-brise de votre voiture en cas de choc, pour vous protéger, il doit se briser de façon contrôlée pour dissiper l'énergie produite.

(A noter: Ce principe, vaut également pour les coques de protections transparentes au dos rigide (PMMA), incapable de dissiper un choc important, qui sera directement transmis au dos en verre de votre iPhone. Il suffit de quelques recherches en images sur un grand site de vente en ligne US, pour en constater les dégâts.)

Le double intérêt d'une protection en verre trempé en cas de choc important: Le premier étant d'absorber les chocs en lieu et place de votre écran, le second réside dans le fait de superposer 2 couches de verre en sandwich.

En effet, on obtient là une structure en sandwich qui ajoute une résistance supplémentaire à l'ensemble. Pour prendre un raccourci un peu rapide, avec une seule couche, on obtient une résistance à la compression de 1, là où 2 couches offrent non pas une résistance de 2, mais de 3. Nous sommes entourés de ce principe dynamique tout autour de nous.

Conclusion: Quelle protection d'écran choisir pour son iPhone ?

Alors oui, soyons sans détour et en toute transparence, nous avons clairement un parti pris pour

le "véritable " verre optique durci.

Sans conteste, ce qu'il se fait de mieux aujourd'hui pour protéger un écran aussi performant que celui d'un

iPhone sans le dénaturer, ni perdre en performances.

 

A ne pas confondre avec son "ersatz" low cost, le composite acrylique qui représente  plus de 90% du marché, pour des raisons évidentes de coût, mais aux propriétés optiques et dynamiques sans comparaison. Côté résistance aux chocs, le seuil de rupture est au mieux inférieur à 300Nm, alors que celui du verre Aluminosilicate passe alégrement les tests à 500 Nm. Même si la ressemblance est aussi trompeuse que le marketing associé.

Avec le véritable verre optique, la technologie de trempe "chimique" offre également une grande diversité de traitements de surface.

En 2021, Diamond adopte un tout nouveau traitement de surface:   Ceramic Hybrid Nano Coated Tech.©

Le traitement de surface Ceramic Hybride par induction est une exclusivité de la marque dans le domaine de la protection d'écran. En réponse à la problématique des coating de surface conventionnels, qui s'estompent à l'usage et ont une faible durée de vie (<1mois). Ainsi, le nano coating céramique permet de venir combler la surface du verre dans la masse de façon permanente, pour offrir une glisse et un toucher toujours parfait. 

"Garantie à vie" il ne s'estompe pas rapidement à l'usage comme les coating conventionnels. Votre écran sera toujours net et brillant.

Avec une réponse tactile incomparable, sans distorsion (marginale) et sans incidence sur les capteurs photos (entre autres), une glisse et un toucher du verre identique à celui d'origine, les protèges écrans en verre trempé Diamond HDIII - CERAMIC offre une plus importante capacité de dissipation et d'absorption des chocs.

Nous vous présentons, le nouveau verre trempé Diamond HDIII - Ceramic.

Une exclusivité dans le domaine de la protection d'écran pour Smartphones.

Disponible sur la gamme de protections  d'écran pour iPhone 12 et iPhone 13, il est étendu à l'ensemble de nos productions en cours.

Verre trempé pour iPhone 13 - iPhone 13 Pro - iPhone 13 Pro Max - iPhone 13 Mini - Protection d'écran Antichoc Diamond Glass
Product added to wishlist